SANTA CRUZ REISSUE BOD BOYLE SLICK CAT 9.99

$111.00
Distributeur SANTA CRUZ

Non disponible

Santa Cruz Skateboards Bod Boyle Sick Cat Reissue

Width 9.99
Length 31.78
Noselength 6.52
Taillength 6.06
Deck Wheelbase 15
Width 9.99

 

Steve Douglas est un skateur professionnel à la retraite et un employé de longue date de l'industrie du skateboard, originaire de Londres, au Royaume-Uni. Depuis avril 2014, il est le vice-président de Dwindle Distribution.

Douglas est né en 1967 dans le nord de Londres. Il a commencé à faire du skateboard à l'âge de 10 ans dans différents skateparks de la ville, comme Uxbridge, Skate City, Rolling Thunder skate park, Crystal Palace Vert Ramp, et Harrow Skate Park. Douglas a fréquenté Harrow dès le jour de son ouverture, tout comme Rodga Harvey, John Sablosky et Jeremy Henderson. Plus tard, le "H-Boyz crew" que Douglas a aidé à fonder est devenu un habitué du Harrow Skate Park.

En 1981, sur l'insistance du skate-photographe Tim Leighton-Boyce, Douglas commence à participer aux concours de l'English Skateboard Association (ESA). Il a remporté toutes les épreuves des "moins de 16 ans" auxquelles il s'est inscrit [citation nécessaire] Le succès de Douglas a attiré l'attention de sponsors américains tels que Madrid Skateboards, Vans Shoes, Independent Trucks et Quiksilver Surf Wear.

Au début des années 1980, Douglas a écrit et publié avec Benjamin Thomas un magazine de skateboard intitulé Go For It !, du nom d'un disque de Stiff Little Fingers. En l'absence de tout autre périodique d'actualité, le magazine de Douglas et Thomas est devenu influent au sein de la scène britannique du skateboard. Au total, 16 numéros ont été produits, dont les trois derniers sous une forme imprimée et brillante. L'avant-dernier numéro, intitulé le Swindle Issue, n'avait qu'une seule couverture brillante.

En 1984, l'ESA [acronyme étendu] a réussi à convaincre ses homologues américains, la NSA, de qualifier leur série de concours de " championnat du monde " afin que l'ESA puisse obtenir des subventions gouvernementales pour envoyer une équipe britannique y participer. La toute première équipe britannique était composée de Douglas, Harvey, Lucian Hendrix et Sean Goff.

En 1986, après la publication d'un calendrier Go For It !, Douglas donne la priorité à ses engagements professionnels à l'étranger et Go For It ! ferme ses portes. À cette époque, la publication R.A.D. de Tim Leighton-Boyce était disponible, suivie de Skate Action de Shane Rouse et de Skateboard de Steve Kane.

Douglas s'est vu attribuer un statut professionnel en 1987 par son sponsor de planches à roulettes, Schmitt Stix [citation nécessaire]. La société a publié un modèle de planche de Douglas en 1988, sur lequel figurait l'image d'une étiquette de bouteille de bière avec la légende : " Importé de Crystal Palace, Londres, Angleterre.

Après avoir publié un dernier modèle de signature, Paul Schmitt a décidé de dissoudre Schmitt Stix, à la demande de Douglas. Schmitt se relance alors sous un nouveau nom, "New Deal Skateboards", avec une nouvelle équipe, une nouvelle gamme de produits et une nouvelle orientation. Schmitt, un fabricant international de skateboard réputé à l'époque, a créé la nouvelle marque avec Douglas et Andy Howell[3]. Douglas a utilisé le nom "New Deal" pour cofonder un magasin de skate à Londres, situé à l'origine dans une unité de vente au détail dans le centre commercial de Harrow et Wealdstone, puis déplacé au Harrow Solid Surf Skatepark.

Avec H-Street de Tony Magnusson et World Industries de Steve Rocco, New Deal est devenu une marque de skateboard à succès au début des années 1990 en adoptant la révolution émergente du skateboard de rue qui favorisait les nouveaux skateurs comme Ed Templeton, qui apparaissait dans la première vidéo promotionnelle de New Deal, Useless Wooden Toys (1990).

Fort du succès de New Deal, Douglas a cofondé la société de skateboard Giant Distribution au début des années 1990 et en est devenu le président. Hugh "Bod" Boyle, ami britannique de Douglas et ancien skateur professionnel, a fini par rejoindre l'entreprise après qu'une blessure au genou ait mis fin prématurément à sa carrière de skateur au début des années 1990. Boyle a remporté le championnat du monde de skateboard en 1990.

En 1992, Howell a décidé de créer sa propre marque de skateboard. Avec l'aide de Douglas, ils ont fondé "Underworld Element", rebaptisé plus tard Element Skateboards, qui reste aujourd'hui une entreprise de skateboard de premier plan. John Lucero, le coéquipier de Douglas, d'abord à Madrid puis chez Schmitt Stix, a créé sa propre marque de skateboard en 1988 sous le nom de "Lucero Skateboards", bientôt rebaptisée Black Label Skateboards. Au milieu des années 1990, Black Label était gérée depuis un garage et Douglas a restructuré l'entreprise pour faciliter sa croissance.

Douglas a également cofondé le magazine vidéo 411VM et plus tard la série On Video, tous deux cruciaux pour le développement du skateboard dans les années 1990 et le nouveau millénaire. Il a également fondé une nouvelle entreprise de camions à la fin des années 1990, Destructo Trucks, avec le succès habituel, et a repris la production de la célèbre série CKY de Bam Margera avant que ce dernier ne la transfère à la télévision. En 2004, Douglas a accepté une offre de Burton Snowboards pour devenir directeur général de leur filiale de vêtements Analog. Un an plus tard, Douglas a retrouvé son vieil ami "Bod" Boyle lorsqu'ils sont venus travailler tous les deux chez Dwindle Distribution, le rival de Giant, Boyle en tant que président et Douglas en tant que conseiller.